Via Compétences vous propose un nouvel outil de suivi de la conjoncture. Complétant les indicateurs déjà présents dans les entrées plus structurelles de DataScope, il mobilise les données les plus récentes vous permettant d'observer l'emploi et le marché du travail au plus près de leur situation en temps réel, leurs évolutions, et ce dans chacun des grands secteurs d'activité qui composent l'économie régionale.

Cet outil a été élaboré dans le cadre du groupe technique en charge du diagnostic partagé des besoins des entreprises et des actifs du territoire. Ce groupe, qui réunit des acteurs de la DREETS, du Conseil régional, de Pôle emploi et de Via Compétences, intervient en appui au Pacte régional d’investissement dans les compétences et au Contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelles (CPRDFOP).

Les secteurs d’activité présents dans cet outil sont organisés en domaines d'excellence (DOMEX), une nomenclature des activités économiques utilisée dans le cadre du Schéma Régional de Développement Economique d'Innovation et d'Internationalisation (SRDEII) et adaptée par ce groupe technique. Chaque DOMEX est systématiquement mis en perspective avec le total régional tous secteurs d'activité confondus.

Nota Bene : certains secteurs peuvent appartenir à plusieurs DOMEX et la somme de tous les DOMEX ne couvre pas l'intégralité de l'activité régionale (les deux tiers environ à l'exclusion, notamment, de l'emploi dans les administrations publiques).

Pour enrichir l’outil d’éléments qualitatifs et de données complémentaires, une veille conjoncturelle est mise en regard et centralise différentes publications liées à la conjoncture dans l’ensemble des secteurs d’activités. Elle comprend des publications de partenaires et s’appuie notamment sur une veille de la plateforme Phar’éco d’Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises.

Logo DREETS-ARA Logo Région-ARA Logo Pôle emploi

En résumé :

Après un léger repli pendant l’hiver, le PIB français a rebondi de 0,5% au 2e trimestre 2022. L’absence de forte vague épidémique et le retour des touristes étrangers ont permis d’importants effets de rattrapage dans les services marchands, moteurs de la croissance sur ce trimestre. L’activité économique s’est toutefois repliée dans les autres grands secteurs d’activité, du fait d’une inflation et de fortes difficultés de production. L’économie régionale a suivi de près la tendance nationale avec, au vu des premiers indicateurs disponibles, une activité plus résiliente dans la construction et l’industrie.
Dans ce contexte mitigé, l’emploi salarié est tout de même resté bien orienté au printemps 2022, porté notamment par les recrutements dans le Sport, Montagne, Tourisme et le Numérique. Par ailleurs, les effectifs salariés oeuvrant dans l’Industrie du futur et production industrielle ont retrouvé leur niveau d’avant-crise. La situation pourrait
toutefois se détériorer dans les prochains trimestres, comme en témoigne le fléchissement de l’emploi intérimaire, un indicateur avancé de la conjoncture.
Le taux de chômage est quant à lui reparti à la hausse au 2e trimestre 2022, gagnant +0,1 point sur un trimestre pour s’établir à 6,4% de la population active. Il est néanmoins resté à un niveau très inférieur à l’avant-crise (7,1% au 4e trimestre 2019).